Il est temps de mettre de la cohérence dans nos repas (de collectivité) : circuit court, de saison, issus de l’agriculture biologique

22068770_10214180034285524_1623521884_o.jpg

La commune d’Auderghem pourra demain peser face à cet enjeux titanesque, comment allez-vous me dire ? En rendant le prochain cahier des charges plus stricts en y appliquant :

- 30% de critères durables (produits issus de l’agriculture biologique, du commerce équitable, produits de saisons et locaux)

- 5% des critères liés à une offre d’animation et de sensibilisation à l’alimentation durable auprès des élèves

- Favoriser les conditionnements en vrac

- De mettre en place des mesures claires afin du lutter contre le gaspillage alimentaire.

Les cantines scolaires sont des lieux de sociabilité, de vivre ensemble, de solidarité et de respect de l’autre. Il s’agit aussi d’un lieu stratégique pour sensibiliser et éduquer (quels sont les aliments qu’ils mangent, d’où ils viennent, comment ils poussent) les futurs adultes de demain.

Plus tôt nos enfants connaîtront l’impact de leurs choix alimentaires sur l’environnement plus facilement ils assimileront des gestes plus respectueux de l’environnement. Parce que leur avenir se joue dans leur assiette.